Publicités

Stéphane Le Grand

2 Fév

Stéphane De GroodtJe voulais appeler ce post « Mon chouchou de Bruxelles », mais le titre était déjà pris au sujet de Stromae dans les Inrocks…puis, je me suis douté qu’en néerlandais groot = grand, d’où le clin d’oeil et la traduction approximative.

Lorsque j’entends Stéphane De Groodt jongler avec les mots dans l’émission de Canal + « Le Supplément », je me réjouis que Belges et Français aient une langue en commun ! Ses chroniques sont indescriptibles tant elles sont décalées. Il faut les réécouter plusieurs fois pour en saisir toutes les subtilités. Sa dernière intervention au sujet de : « Valérie, remerciée, qui a dû se résoudre à quitter son one-man chaud...  » est une petite pépite. C’est aussi un grand comédien : je l’ai vu l’année dernière sur les planches à Bruxelles dans un remake du « Prénom ».

Les Belges n’ont pas tout de suite pris conscience de sa notoriété en France. Ils le connaissent un peu pour un programme court qui passait au début des années 2000 sur la RTBF, tandis que « chez nous », c’est devenu une star branchée.

Malgré lui, il a été l’acteur principal d’un moment télé surréaliste et d’un « buzz » lorsque la starlette de téléréalité Nabilla, invitée sur le plateau, a déclaré ne « rien comprendre » à ses blagues. Elle l’interrompt pendant toute sa chronique pour corriger les jeux de mots qu’elle ne saisit pas et finit par demander une oreillette pour avoir une traduction…une rencontre de 3ème type qui parachève son succès.

Stéphane a commencé comme coureur automobile ! A un moment, il a estimé qu’il avait fait le tour de la question. Il a rencontré sa femme et ils ont commencé à écrire ensemble. Il a multiplié les petits rôles au cinéma, à la télévision et dans des publicités. Il dit lui-même qu’il a beaucoup tâtonné avant d’arriver là où il en est aujourd’hui.

Par contre, il déteste passer pour le Belge de service, pour lui, il n’y a pas d’humour belge : « ce qui nous est peut-être particulier, c’est une mélancolie belge (…) ce qui apparait de la Belgique au cinéma n’est pas si joyeux que ça » (Le Soir).

Au départ, il faisait des aller-retours entre Paris et Bruxelles pour aller enregistrer ses chroniques, puis a fini par installer toute sa petite famille à Paname. J’espère qu’il n’oubliera pas de revenir nous voir ici…

(Ses chroniques sont disponibles dans toutes les bonnes librairies: « Voyage en absurdie », éditions Plon)

Publicités

4 Réponses to “Stéphane Le Grand”

  1. pomdepin 3 février 2014 à 11 h 09 min #

    Merci, je ne connaissais pas du tout

  2. Lulu 4 février 2014 à 11 h 21 min #

    Je vais aller écouter ça, je ne le connais pas!

  3. Mathieu 10 février 2014 à 17 h 36 min #

    très bon :), mais impossible pour moi de tout saisir à la première écoute.
    merci pour la découverte

  4. Sabrina 13 février 2014 à 17 h 22 min #

    Je l’avais vu dans une émission et j’avais été impressionnée.
    Mais là en ré-écoutant ses chroniques, je reste bluffée. Un véritable prodige dans son domaine et qui mérite à être bien plus connu !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :